Mes bonnes résolutions mode pour 2019

Comme chaque année, la tradition veut que nous profitions de la nouvelle année pour prendre de bonnes résolutions. La plupart du temps, elle visent à changer nos habitudes ou à débuter quelque chose de nouveau qui nous rendra meilleure, si on arrive à s’y tenir !

Parmi les changements à opérer dans notre vie, pourquoi pas inclure notre consommation mode dans la liste ? Cela vous parait dérisoire ? Bien que la mode soit considérée comme superficielle, elle représente un enjeu majeur de changements : savez-vous que l’industrie du textile est l’une des plus polluantes au monde ? Savez-vous qu’elle contribue à l’exploitation abusive de centaines de milliers de personnes ?

En gros, la Mode avec un grand M doit changer, mais cela commence par nos propres habitudes de consommation. Et vous verrez que ce n’est pas si dur de se diriger vers le changement lorsqu’on a les bons outils pour le faire.

Résolution n°1 : Acheter moins

Pourquoi ?

Pour réduire ma consommation et donc mon empreinte écologique

Nous sommes nombreuses à être victimes de nos dressings qui débordent, moi la première. Il s’agit d’un des symptômes de notre société de surconsommation dans laquelle nous sommes encouragés à consommer le plus possible et sans interruption. Cette manière de vivre a bien sûr des répercussions graves sur notre planète et sur les gens qui y vivent. Car a force d’user et d’abuser de nos ressources, nous finirons par les épuiser définitivement.

Comment ?

Revisiter sa garde robe : porter ce qu’on a déjà

En y réfléchissant bien, on a souvent déjà tout ce qui nous faut dans notre garde-robe. Pourquoi pas profiter de la nouvelle année pour faire un grand ménage ? Je suis certaine que vous y trouverez des idées et des vêtements oubliés à porter. Cela réduira à coup sûr vos envies de shopping.

Faire un ménage régulier dans sa garde-robe constitue donc une excellente thérapie pour diminuer ses pulsions d’achat.  

Participer à des SWAP

Et quand on adore le shopping, on fait quoi ? Si vous avez des vêtements à donner (et je suis sûre que c’est le cas), pourquoi pas les échanger avec d’autres personnes ? Il existe maintenant de nombreux événements qui sont dédiés à ce qu’on appelle le SWAP ou TROC en bon français. Vous donnez un de vos vêtements et vous en choisissez un autre en échange. Pratique et économique en même temps ! En plus, il existe maintenant une boutique à Montréal qui est spécialisée dans cette pratique : le Shwap Club. Il y a aussi La Gaillarde qui possède un système d’échange de vêtements en boutique.  

Réparer

Quelle fille ne possède pas au moins un vêtement qu’elle adore mais qui a un petit défaut qui fait qu’elle ne le porte jamais ? Une tâche, une déchirure, une fermeture éclair brisée, un bouton arraché….la liste est longue. Et pourtant, la plupart de ces petits bémols sont réparables. Si vous n’êtes pas très manuelle, vous pouvez l’emmener chez une couturière, qui saura rapiécer votre vêtement à coût modique. OK, ça coûte de l’argent, mais quand on y réfléchit bien, c’est dans la plupart des cas, moins cher que d’acheter un vêtement neuf. Et en plus, ça donne du travail à quelqu’un qui a sûrement plus besoin de ton argent que Zara ou H&M.

Louer

Lorsque vous avez besoin d’un vêtement pour une occasion spéciale et que vous savez que vous ne le remettrez probablement pas, pourquoi pas le louer ? Plus besoin d’acheter un vêtement neuf en magasin, de garder l’étiquette et de le rendre une fois porté pour obtenir un remboursement (oui oui, on l’a toutes fait!). En plus la location vous permet, la plupart du temps, d’avoir accès à des vêtements de créateurs à prix concurrentiel. L’occasion parfaite de briller en société, tout en étant éco-responsable. A Montréal, je vous conseille la Station Service pour des vêtements et accessoires de designers locaux ou Loue 1 Robe pour des robes de soirée.

Résolution n°2 : Acheter mieux

Acheter de la qualité plutôt que de la quantité

Quand on achète un produit de qualité, on a plus de chance que ce dernier résiste mieux à l’épreuve du temps. Cela aide donc à réduire sa consommation. D’autant plus que la qualité à un prix, donc votre porte-monnaie ne vous permettra pas de faire d’innombrables folies. Mieux vaut acheter une belle pièce de qualité que vous aimerez à la folie, plutôt que 10 pièces cheap dont vous serez lassée dans 2 mois.

Éviter de céder à la tentation de faire les soldes

Quand on veut consommer moins et surtout consommer mieux, il faut à tout prix éviter la période des soldes. C’est la pire façon d’acheter des choses sans réfléchir, qui se révéleront inutiles par la suite. Avant d’acheter un vêtement, qu’il soit en soldes ou non, posez-vous les bonnes questions (Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Avec quoi pourrais-je l’associer, parmi ce que je possède déjà ? Est-ce que ce vêtement me parait de qualité ?…) . N’achetez jamais dans la précipitation. Le mot d’ordre, c’est toujours de prendre son temps. Et si vous avez des doutes lors d’un essayage, c’est fort probable que vous ne le porterez pas dans la “vraie vie”, donc n’achetez pas !

Acheter usagé

Les vêtements de seconde main ont encore la vie dure chez certaines. Aller dans des friperies, ça a pour beaucoup une connotation négative. Pourtant, c’est à ces endroits qu’on fait les plus belles trouvailles. Beaucoup de fashionistas s’habillent de pièces dénichées en friperie. Cela ne les empêche pas d’être à la pointe de la tendance, car n’oublions pas que la mode est un éternel recommencement. Toutes les tendances reviennent un jour d’actualité.

Je vous concède que dénicher de belles pièces en friperie n’est pas toujours des plus aisé. Il faut souvent passer des heures à fouiner dans les rayons pour trouver la perle rare. Tout le monde n’a pas l’âme d’un Indiana Jones ! Mais si vous n’avez pas la foi de vous aventurer dans les Renaissance et autres Village des valeurs, vous trouverez de nombreuses boutiques qui ont une sélection de vêtements de seconde main au goût du jour. Vous avez les belles pièces à portée de main sans vous fatiguer à les chercher ! Que demande le peuple ?

Acheter local

Plusieurs scandales, ces dernières années, ont mis à jour les pratiques de multinationales qui exploitent les peuples défavorisés pour produire des vêtements à très bas prix avec un maximum de revenus pour elles. Il y a donc énormément de personnes qui sont victimes de ce système, à commencer par les enfants, qui sont forcés à travailler alors qu’ils sont encore mineurs, dans des conditions déplorables, proches de l’esclavagisme. Si on veut devenir une meilleure personne, il me semble que c’est capital de respecter la vie d’autrui. Alors acheter des vêtements dont on connaît la provenance et, idéalement, qui sont fabriqués localement, c’est s’engager et dire NON aux abus perpétrés par nos grandes marques préférées.

Pour trouver des vêtements et accessoires bien de chez nous, le plus simple est d’utiliser la plateforme Etsy qui recense les produits fait-main et localement. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le shopping en ligne, il y a plusieurs boutiques à Montréal qui proposent une sélection de vêtements et accessoires fabriqués localement. On pensera à La Gaillarde ou encore La station service qui figurent parmi les plus gros distributeurs.

En résumé, pour tenir ces résolutions on fait comment ?

  • On range souvent sa garde-robe pour ne pas oublier à quel point on a plein de vêtements !
  • On évite d’aller faire du shopping sur un coup de tête.
  • Lorsqu’on fait du shopping, on prend son temps et on réfléchit bien avant d’acheter.
  • On privilégie toujours l’achat local ou de seconde main avant d’aller faire grossir les poches des multinationales.
  • Le plus important selon moi : on y va progressivement et on est pas trop dure avec soi-même. Si vous sentez que la transition va être difficile, allez-y étape par étape. Pas besoin d’être trop radicale. Et laissez vous la possibilité de craquer une fois de temps en temps. Vous devriez tout naturellement faire la transition, sans même vraiment vous en rendre compte.

Si vous avez des recommandations et conseils supplémentaires à donner pour réduire sa consommation mode ou si vous avez besoin de conseils/ d’aide pour y arriver, n’hésitez pas à commenter.

Laisser un commentaire