Ma 1ère grossesse à Montréal

Après plusieurs sollicitations de nouvelles mamans au sein de notre communauté Sorties Entre Elles, nous avons pensé qu'il serait utile de vous rédiger ce super article afin de vous aiguiller une fois votre grossesse déclarée.


Tu viens d'apprendre que tu es enceinte et tu ne sais pas quoi faire, ni qui contacter ?


Tout d'abord si tu te trouves dans cette situtation... Félicitations !


Maintenant il est temps de passer aux démarches pour concrétiser tout ça.


1- Faire ton suivi de grossesse


Si tu as la RAMQ (Régime d'Assurance Maladie du Québec) et une assurance privée grâce à ton emploi, cela facilitera pas mal de tes démarches et tu n'auras rien à débourser de ta grossesse à ton accouchement.


Si tu étais déjà suivie par un gynécologue, il faut le contacter pour savoir s'il fait les suivis de grossesse. Si ce n'est pas le cas, la démarche la plus simple consiste à contacter le CLSC (Centre Local des Services communautaires) le plus proche de ton lieu de résidence afin de demander un suivi de grossesse. En général c'est une assistante qui décroche, prend tes informations personnelles et te programme un rendez-vous avec un médecin, qui te sera attribué jusqu'à la fin de ta grossesse.

Une fois que tu as effectué cette démarche, dis-toi que tout ira bien par la suite. Tu auras des rendez-vous mensuels pour vérifier tes signes vitaux (avec prise de poids, tension artérielle, etc), jusqu'à ce fameux jour ou tu pourras entendre pour la première fois, battre le coeur de ton bébé. À chaque étape de ta grossesse, le médecin t'informera de tous les rendez-vous à prendre pour tes prises de sang, contrôle de glycémie etc. Vers la 20ème semaine de grossesse, tu devras te rendre à l'hôpital de ton choix pour enregistrer ton accouchement. Tu pourras également suivre des cours prénataux (voir si possible avec situation de COVID-19) afin de te préparer au mieux avec papa à l'accouchement et aux soins de bébé pour le retour à la maison.


Au niveau du travail, sache que tu as également le droit de t'absenter (avec ou sans salaire, à négocier avec ton employeur) pour tes rendez-vous médicaux.


On t'invite à visionner cette capsule vidéo, réalisée rien que pour toi avec le retour d'expérience de deux mamans Sorties Entre Elles :


N'oublie pas de faire ta demande d'absence au travail pour congé maternité et congé parental. Bien sûr tu dois définir tes dates en fonction de la prestation maternité que tu auras choisi, à savoir le régime de base (50 semaines d'absence payées à 70% les 25 premières semaines puis payées à 55% les 25 autres semaines), ou le régime particulier (40 semaines d'absence payées à 75% pendant toute la durée). Tu peux trouver les détails sur le site du RQAP (Régime Québécois d'Assurance Parentale). Tu devras également faire ta demande de prestation sur ce même site, en cliquant ici.


En général et si ta grossesse se passe bien, les futures mamans se mettent en arrêt environ 6 à 4 semaines avant la DPA (Date Prévue d'Accouchement), car oui le dernier mois de grossesse te demandera beaucoup d'efforts pour marcher, prendre les transports et supporter tes collègues (lol). Surtout évite le stress le plus possible ! Alors arrête-toi dès que tu en ressens le besoin, mais attention car plus tu t'arrêtes tôt avant l'accouchement et moins tu auras de temps à passer avec bébé après l'accouchement. Ton employeur n'a aucune obligation de date d'arrêt à te donner. Juste t'assurer que tu l'avises de ton arrêt dans le délai requis par la loi, à savoir 3 semaines minimum avant ton dernier jour de travail (voir ici).


Tu peux également avant ton accouchement déjà inscrire bébé pour une place en garderie sur le site de Place 0-5, mais ton dossier ne sera pas complet tant que tu n'auras pas fourni le numéro de déclaration de naissance de bébé fourni par le Directeur de l'état civi et cela peut parfois prendre beaucoup de temps avant qu'une place puisse t'être attribuée. Ou tu pourras aussi consulter le site magarderie.com. Ou si tu as de la chance, que ton employeur possède une structure de garderie dans son établissement, ou que tu connais une maman qui a déjà son enfant en garderie et qui pourra te recommander auprès de la directrice de la garderie. Alors n'attends surtout pas sur Place 0-5, et appelle les garderies qui t'intéressent directement (les garderies subventionnées ou tu dois payer seulement 8$/jour sont souvent rares à trouver car ce sont les plus prisées). Si tu fais appelle à une garderie non subventionnée (c'est-à-dire que tu dois payer le côut total des frais disons, entre 40 à 50$ par jour), sache que dépendamment du revenu familial, tu pourras faire la demande d'avance de crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants sur le site de Revenu Québec.


2- Le jour de ton accouchement


Enfin le grand jour est arrivé. Soit il a été programmé (et donc pas de surprise) ou de manière naturel (et donc LA grande surprise!). Dans tous les cas, ce jour est considéré comme le jour de la délivrance. Fini l'attente interminable de savoir à quoi va ressembler bébé, si tu vas y arriver à pousser, si tout va bien se passer, si tu auras une césarienne, si tu vas prendre la péridurale etc. car au bout de tout cela, bébé sera bien là dans quelques instants et en bonne santé.


Les jours qui vont suivre ton accouchement, seront les plus éprouvants pour toi physiquement et mentalement. Ton séjour de 2-3 jours à l'hopital sera rythmé de visites toutes les 2h ou 4h d'une infirmière qui viendra pour prendre tes signes vitaux et ainsi que celui de bébé. Et ton sommeil ne sera plus qu'un vague souvenir, entre les prises de sang et les test bébé pour la jaunisse et tout autre suivi post partum. Si tu as de la chance ou pas, tu auras également la visite d'un représantant de Santé Québec qui viendra te vanter les bienfaits de faire vacciner ton bébé selon leur calendrier de vaccination au Québec. Tu vivras également cette joie ou pas, d'arriver à allaiter ton bébé sans faire de grimace, et dieu seul sait que même si cela te fait un mal de chien, les infirmiers insisteront pour que tu continues à lui donner la tété. Oui il est important qu'à la naissance du bébé, de lui offrir le colostrum (le premier lait maternel d'une couleur jaunâtre) riche en protéines, vitamines etc afin de protéger bébés des premières infections. Tu peux en savoir plus ici. Mais cela arrive que certaines mamans ne produisent pas suffisamment de lait pour des raisons spécifiques à leur état de santé ou suite à une réduction mammaire. Ne vous sentez donc pas coupable si vous vous trouvez dans ce cas. Soit vous persistez pour lui offrir le meilleur ou soit vous vous écoutez en tant que maman et pensez qu'il est mieux de nourrir bébé à la formule afin qu'il crie pas famine toutes les heures et fassent de bons gros dodo. Car oui tu constateras par toi même, qu'il n'y a rien de plus heureux qu'un bébé avec le ventre bien rempli.


Avant de quitter l'hôpital, assure toi que l'infirmière te remette des documents tel que :

- le carnet de vaccination de bébé

- ta feuille de congés (fin d'hospitalisation) avec date et heure de sortie

- un constat de naissance, qui te permettra par la suite de faire la déclaration de naissance de bébé au Directeur de l'état civil dans les 30 jours suivant sa naissance (sinon des frais) soit par papier ou en ligne, ainsi que la demande de certificat de naissance de bébé (environ 33$ si la demande est faite en ligne et environ 47$ par la poste).

- un test urinaire pour bébé à faire à la maison au bout de quelques semaines de vie,

- une prescription de prise de sang post partum

- une requête pour le pédiatre (à ta demande)


Tu devras également prendre un rendez-vous post-partum avec le médecin qui t'a suivi pendant ta grossesse. Le médecin te posera des questions sur ton état de santé, comment s'est passé l'accouchement, le retour à la maison. Tu pourras lui dire tout ce que tu ressens et même aller au rendez-vous avec bébé.


Et ne surtout pas oublier le siège auto pour bébé (si vous rentrez en voiture).


Voici une autre capsule de témoignages de maman Sorties Entre Elles, sur leur accouchement, car oui, cela ne se passe pas toujours comme on l'avais souhaité sur notre plan de naissance.


3- Le retour à la maison avec bébé


Voilà, ton séjour à l'hopital est terminé et toi et papa êtes supers heureux de enfin pouvoir ramener bébé à la maison. Qu'enfin cette chambre de bébé que vou avez préparés avec amour, allait pouvoir être occupée de ce petit être adorable qui allait changer votre vie, et rythmer à son tour votre quotidien.

Les premières nuits seront difficiles ou pas, tout dépend si vous avez la chance d'avoir un bébé dormeur. Si ce n'est pas le cas, ce sera la tété ou le biberon toutes les deux heures et puis dodo pour bébé. On dit souvent que quand bébé dort, maman doit aussi dormir. Mais certaines mamans à cause du taux d'hormones encore un peu élevé après l'accouchement, se sentent wonderwoman et seront même capable de refaire le grand ménage et un bon repas, tout comme certaines mamans se sentiront vraiment fatiguées et en profiteront pour dormir. Tout dépend de chacune, et si césarienne ou pas.


Toujours grâce au CLSC de ton quartier, tu pourras avoir la visite d'une infirmière soit le lendemain de ton retour à la maison, qui viendra prendre le poids de bébé, vérifier ton état, savoir si tout va bien avec bébé, te donner quelques conseils et tu pourras aussi lui poser des questions sur tes craintes et appréhensions et papa également. Sache que tu as également des marraines d'allaitement disponibles pour t'aider à allaiter bébé, si tu vis seule sans parents ici au Québec, tu pourras également avoir recours à une assistante qui pourra venir à la maison t'aider dans tes tâches ou garder bébé pendant que tu sors prendre l'air avec papa. Tout est vraiment mis en place pour aider papa et maman dans ce nouveau job de parents, alors sens toi vraiement à l'aise de discuter de ce qui ne vas pas et de demander l'aide dont tu as besoin pour aller mieux.


Voici deux autres témoignages sur le retour à la maison avec bébé.


Autres droits

Sache que si tu es admissible, tu peux également avoir droit à l'ACE (Allocation Canadienne pour Enfants) offerte par le Gouvernement du Canada et versée le 20 de chaque mois. Voir ici.

Et également l'Allocation famille, offerte par le Gouvernement du Québec et versée le 1er jour ouvrable de chaque trimestre (vérifie ton admissibilité ici).


Carte d'assurance maladie de bébé

Toujours concernant bébé, s'assurer de bien recevoir sa carte d'assurance maladie. Si vous avez bien déclaré sa naissance au Directeur de l'état civil, vous n'avez aucune démarche à effectuer pour la recevoir (voir ici).


Au besoin, n'hésitez pas à contacter le bureau de RAMQ le plus proche de votre domicile. En attendant de la recevoir, les soins de bébé seront notés sur la carte d'assurance maladie de maman.


Une chose à savoir est que même si votre enfant est né sur le sol québécois, et que vous êtes en permis de travail et non résident permanent ou citoyen, la durée de validité de la carte d'assurance maladie de bébé sera la même que la votre. Une fois devenu résident permanent, la RAMQ renouvelle votre carte d'assurance pour une année (afin de s'assurer que vous restez bien vivre au Québec), puis la renouvelle pour 5 ans pour les parents et 3 ans pour bébé car la carte de bébé n'a pas de photo et il faudra certainement la refaire avec photo au bout de ces 3 années.


Passeport canadien de bébé

Vous pouvez transmettre votre demande de passeport par la poste ou directement au bureau des passeports proche de votre domicile avec ce formulaire PPTC 156F et les ducuments justificatifs demandés.

Le coût du passeport pour bébé est de 57$. Prévoir de faire une photo pour bébé aux dimensions requises pour les passeports canadiens et de préférence chez un photographe spécialisé pour bébé et non dans un photomaton.


Sachez également que vous aurez besoin d'un répondant (voir partie 6 du formulaire), à savoir une personne de citoyenneté canadienne (avec un passeport canadien) qui puisse confirmer que bébé est bien le vôtre et qu'il vous connait depuis au moins 2 ans. Cette personne devra également signée une des photos demandé pour certifier que la photo est représentative de l'enfant.


Avec toutes ces démarches, on se retrouve quand même pas mal occupée après la naissance de bébé et viendra alors le moment de reprendre le travail.


Tu trouveras ici bientôt une autre capsule de témoignages de maman sur le retour à la vie active après accouchement.

Tu verras une fois que tu devras reprendre le travail et laisser bébé à la garderie que tu seras inquiète et ne penseras qu'à bébé pendant toute la journée. Surtout qu'au début, il faut une période d'adaptation et que les garderies proposent de commencer par quelques heures, puis des demies journées, puis jusqu'à la sieste après manger jusqu'à ce que bébé se sente à l'aise à la garderie. Pour certains bébés l'adaptation peut se faire plus rapidement. À partir de là, pense à toujours avoir ton cellulaire à portée de main quand tu es au bureau ou à la maison en télétravail, car à n'importe quel moment la garderie peut t'appeler pour venir chercher bébé qui pleure, ou qui a vomit etc.


Bienvenue dans ta nouvelle vie de maman !


Cet article a été rédigé par une maman


281 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Sorties Entre Elles S.E.N.C

Réseau d'intégration pour nouvelles arrivantes à Montréal.

E-mail: contact.sortiesentreelles@gmail.com

Tél: +1 514 802 2411

NEQ: 3373868499

Recevez nos mises à jour

© Sorties Entre Elles S.E.N.C. Tous droits réservés|  Utilisation  |   Confidentialité